Cas d’obésité dans le monde : vers plus de 3 milliards dans une dizaine d’années ?

Cas d'obésité dans le monde : vers plus de 3 milliards dans une dizaine d'années ?

Pour une lutte efficace contre les cas d’obésité, des objectifs ont été fixés. Cependant, compte tenu de la progression de l’obésité, 2025 ne semble pas être la bonne année pour l’atteinte de ces objectifs. En effet, on pourrait observer un nombre de personnes atteintes de l’obésité avoisinant 3 milliards dans 10 ans sur toute la planète.

Les attentes mises en place par l’Organisation mondiale de la santé

Le but de l’Organisation mondiale de la santé who.int/fr pour affronter le phénomène de l’obésité est de parvenir à refaire la performance de l’année 2010. En 2012, nombreux sont les pays à travers le monde ayant approuvé cette décision et posé leur signature. Néanmoins, on observe un alourdissement de la planète. En effet, on estime que d’ici 2025, 2,7 milliards d’adultes seront affectés par ce mal. Le plus inquiétant est que 177 millions de personnes seront sérieusement touchées. La perte de poids devient un défi pour bon nombre d’habitants de la terre.

Des habitudes alimentaires inappropriées et insuffisances d’exercices sportifs

Les habitudes alimentaires inappropriées et le manque d’exercices sportifs constituent les premières causes du surpoids. La plupart des adultes et des adolescents ne sont pas assez actifs. La Fédération mondiale contre l’obésité désire mener des actions sur ce plan par le biais de taxes et de prélèvements pour réguler le marché. Cependant, le nombre de pays désirant prendre les mesures appropriées est insignifiant. Par ailleurs, si chaque pays désire éradiquer ce mal à l’horizon fixé, il convient d’agir dès l’instant présent, et c’est aussi ce que suggère l’organisation fédérale.

Cas d’obésité : trouver la source du problème

Cas d'obésité : trouver la source du problème

D’après la Fédération mondiale de l’obésité, les problèmes de surpoids (comme l’empoisonnement numérique) doivent être traités à la source. À cette fin, il est essentiel de promouvoir une alimentation de qualité dans les établissements scolaires et de créer un environnement alimentaire sain à l’endroit des adolescents, de se faire accompagner par des médicaments aux vertus reconnues comme la prise de Saxenda.

Les entreprises privées et structures étatiques devraient être aussi des lieux ciblés pour cette campagne. Le personnel de ces lieux doit être sensibilisé sur les meilleures habitudes pour une alimentation de qualité et sur les bienfaits de l’activité sportive. Cependant, le panier de la ménagère demeure le principal problème sur lequel il est important de se pencher.

Il convient alors d’augmenter considérablement le prix des aliments nocifs du marché et de baisser celui de ceux adéquats à la santé. Dans cette optique, la Fédération exhorte les services de santé de chaque pays à mener des actions concrètes sur le terrain. Ces derniers doivent mettre en place des plans d’actions et de prise en charge des sujets atteints d’obésité. Il s’agit d’une disposition assez importante consistant à bloquer la croissance du mal.

Quelques principales causes de l’obésité

Les choix nutritionnels et le mode de vie peuvent activer ou désactiver les gènes qui déclenchent l’obésité. La plupart des cas d’obésité sont liés à des facteurs liés au mode de vie. Il s’agit de mauvaises habitudes alimentaires, comme une consommation accrue de graisses saturées, de sucre et de glucides raffinés, pauvres en fibres, en plus de la sédentarité, qui entraîne une réduction de la dépense énergétique quotidienne.

Mode de vie sédentaire

L’inactivité diminue la dépense calorique quotidienne, stimule la perte de muscles dans le corps et, par conséquent, réduit également le métabolisme.

Régime alimentaire malsain

Les fast-foods, les aliments industrialisés, les surgelés prêts à l’emploi et les saucisses, communs à une alimentation déséquilibrée, contiennent ce que l’on appelle des calories vides. Ce qui veut dire qu’ils sont très caloriques, mais ne nourrissent pas l’organisme, activant la faim en peu de temps. En outre, les additifs chimiques qu’ils contiennent stimulent l’inflammation dans le corps, qui est également associée à l’obésité.

Génétique

Certains gènes peuvent déterminer la quantité de graisse corporelle qu’une personne accumule, ainsi que l’endroit où cette graisse est stockée. Enfin, la génétique peut également être responsable de l’efficacité avec laquelle le corps transforme les aliments en énergie et brûle les calories.

Influences socio-économiques

Les habitudes alimentaires de la famille et même de la communauté influencent grandement le menu d’une personne.

Conditions médicales et médicaments

Certaines pathologies sont liées à l’obésité, comme le syndrome de Prader-Willi, le syndrome de Cushing et d’autres pathologies. Sans compter que certains médicaments ont pour effet secondaire une prise de poids excessive.

Problèmes émotionnels et hormonaux

Les troubles psychologiques peuvent affecter la relation avec la nourriture et entraîner des crises de boulimie. Ceux-ci, à leur tour, peuvent entraîner une prise de poids. Certaines hormones sont étroitement liées à l’appétit, au métabolisme et à la façon dont on digère les aliments. Ainsi, lorsqu’ils sont déréglés, le risque d’obésité augmente.

Articles similaires

Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Deux choses ne s'apprécient bien que quand on ne les a plus la santé et la jeunesse.
Articles récents
Catégories

S'inscrire à la Newsletters