Les meilleurs remèdes de grand-mère pour être dégoûter par l’alcool

Remède de grand-mère pour dégouter de l'alcool : à savoir !

De temps en temps, vous vous noyez dans l’alcool à cause des situations qui semblent prendre le dessus sur votre vie. Vous trouvez satisfaction et vous répétez le même geste jusqu’au moment où par malchance vous en devenez dépendant. La raison finit par surgir et vous décidez d’effectuer le sevrage de l’alcool pour redorer votre vie. Dans le périple de ce sevrage, vous vivez de manière quotidienne des combats où vous réussissez. Parfois, vous pouvez par malheur rechuter et voir s’écrouler tout l’effort consenti pendant de longs moments qui reviennent à néant. Par la suite, vous vous retrouvez en état d’ivresse et commettez des actes parfois même violents, dont vous regrettez plus tard. Votre vie est guidée par le désir de consommer ? Vous avez assez de ne pas pouvoir vous en séparer ou de rechuter dans l’alcool ? Vous désirez bénéficier des méthodes naturelles pour y faire face ? Découvrez dans cet article les remèdes naturels que vous offre grand-mère pour être dégoûtée de l’alcool.

Pourquoi s’éloigner de l’alcool

Une consommation modérée, de temps en temps, qui ne provoque pas d’ivresse paraît ne pas poser de problème. Par contre, une consommation importante d’alcool provoque un état d’ivresse, et à long terme l’alcoolisme. À l’évidence, vous vous retrouvez dans une situation grave, où vous posez des actes violents ou regrettables. Parfois, vous effectuez ces actes contre vous-même, vos proches ou même des inconnus sans en avoir connaissance. Par conséquent, vous être confronté à des poursuites judiciaires, personnelles ou plus inquiétantes à la dépendance à l’alcool.

Plusieurs raisons sont la cause de la consommation excessive d’alcool, en particulier les effets antidépresseurs ou anxiolytiques. Ces actions tranquillisent les moments de dépression ou d’anxiété. Outre, vous pouvez avoir des effets hypnotiques, plus précisément le sommeil provoqué par la consommation exagérée de l’alcool. 

À long terme, vous devenez dépendant, exposé aux sauts d’humeur, à l’abandon des responsabilités et à l’aggravation de la dépression. Cette dépendance entraîne la récidive de la gueule de bois, dont apparaissent l’irritation, les maux de tête, la fatigue ou les vertiges.

Les remèdes de grand-mère pour être dégoûté de l’alcool

Tisane de gingembre

Les substances naturelles permettent de vous écarter de la consommation d’alcool et d’éviter les conséquences énumérées ci-dessus. Comme remèdes de grand-mère, la tisane de gingembre est une substance ancienne pour s’éloigner de l’alcool. Cette tisane antique dont l’efficacité n’est plus à prouver est obtenue par infusion du gingembre de préférence bio. Par sa capacité antioxydante, la tisane de gingembre permet d’éliminer les éléments toxiques produits par l’alcool. Elle permet aussi d’avoir des sensations de vomissement avant l’ingestion d’alcool.

Oseille aigre

De même que la tisane de gingembre, la substance de l’oseille aigre est une substance aigre obtenue aussi par infusion. L’oseille aigre est une plante à feuillage vert semblable à l’épinard qui permet aussi de réduire les toxines. En dehors de la détoxification de l’organisme, la substance de l’oseille d’aigre est efficace pour supporter le sevrage. Cette tisane réduit les troubles et diminue ainsi l’oppression de la dépendance. Par conséquent, il est recommandé d’ingérer trois verres de la substance d’oseille aigre par jour pendant environ un mois.

Les racines de Kudzu

Le Kudzu désigné aussi par son nom scientifique Pueraria lobata est une plante conseillée par les herboristes dans le sevrage. Par l’infusion de ses racines, la substance de Kudzu permet de réduire les envies d’ingérer de l’alcool. Son composé actif appelé daidzine de nature relaxante et apaisante calme les effets du sevrage. De plus, la substance de Kudzu par sa propriété saponoside procure la protection des cellules du foie et du transit.

La substance de Kudzu permet de réduire les envies d’ingérer de l’alcool

La plante Asaret

Comme suggestion de solution qui provoque des sensations émétiques, nous vous conseillons la substance à base d’Asaret. Par son goût amer et son odeur infecte d’éthanol, il provoque une sensation de nausée en présence de substance alcoolisée. Ensuite, par les caractères de détoxification et de bactéricide, la substance Asaret permet de défendre l’organisme. Aussi, l’ingestion d’Asaret procure des apports nutritifs par la présence de l’amidon et de résine dans sa composition.

Substances naturelles à propriété spécifique

Avec les remèdes de grand-mère pour être dégoûté de l’alcool, vous pouvez associer les substances naturelles à propriété spécifique.

Draineur des cellules du foie 

La solution à base de Romarin draine les toxines produites par l’ingestion de l’alcool sur les cellules hépatiques. De plus, la substance de Romarin est efficace contre l’inflammation chronique des cellules des vésicules. Ensuite, le Charbon Marie intervient en dehors du drainage, à la réparation et la protection du foie. Le Chrysantellum préserve en particulier cet organe qui souffre des dégâts de la consommation de l’alcool. Enfin, la plante de Pissenlit associé l’épuration de l’organisme et facilite son élimination par son pouvoir diurétique.

Normalisateur de l’équilibre nerveux

Parmi les substances naturelles à caractère normalisateur de l’équilibre nerveux, vous avez la Rhodiole. Cette substance permet à l’organisme de s’adapter aisément aux émotions stressantes du sevrage. De même que la Rhodiole, la plante Ashwagandha ou Ginseng indien jouent des rôles d’anti-stress. Ensuite, la plante Valériane par sa propriété sédative permet de relâcher les muscles excités par le manque d’alcool.

Consolidateur du psychisme

Comme consolidateur du psychisme, la fleur de Bach permet de s’adapter à l’effet du sevrage lorsqu’on paraît affaibli et hypersensible. Comme fleur de Bach, nous pouvons énumérer le Crab Apple, Larch, le Cherry Plum et Walnut qui accompagnent le sevrage. De plus, elle permet de contrôler les actes et pensées, augmente l’estime de soi et participe à la détoxification. De même, la complexe dépendance issue de la fleur de Bach est une substance formée de petits grains ou en spray. Ces petits grains ou le spray participent aussi bien à la maîtrise des pensées et des actes.

Autres méthodes pour s’écarter de l’alcool

Participation du Dry January

En dehors de la consommation des substances naturelles pour s’éloigner de l’alcool, vous pouvez adopter un nouveau train de vie. Par conséquent, vous pouvez participer au Dry January qui consiste à se définir une limite d’ingérence d’éthanol zéro. Dans le but d’inciter et de vous faire bénéficier en seulement un mois des premiers bienfaits du sevrage. Ces bénéfices vous permettent de vous rendre compte qu’on peut se sentir bien sans consommer constamment de l’alcool. Ce qui est une source de motivation pour continuer jusqu’au sevrage complet.

Thérapie de groupe

Si vous avez besoin de conseil ou d’écoute, vous pouvez bien insérer un groupe de thérapie

Si vous avez besoin de conseil ou d’écoute, vous pouvez bien insérer un groupe de thérapie. Ses groupes sociaux sont institués pour apporter une thérapie pour être dégoûtés de l’alcool. De ce fait, vous obtenez un soutien psychologique affectif et la possibilité de demander de l’aide. Par cette aide, vous êtes suivi, éduqué et écouté par votre parrain. De plus, vous avez l’occasion de vous exprimer et de bénéficier des expériences des personnes qui l’ont vécu.

Entretien avec un médecin

Similaire à la thérapie de groupe, l’entretien avec un médecin va plus loin et vous permet de bénéficier des avantages. En premier lieu, il permet d’avoir un soutien affectif en tant que référence. De sorte que le médecin en addictologie joue le rôle d’éducateur, d’ami et de psychologue. En second lieu, vous obtenez un suivi médical à travers les tests biologiques réalisés par le spécialiste. Ces tests ont pour but d’évaluer votre dépendance afin d’offrir des compléments nutritifs ou même par éventualité un traitement médical.

Les compléments nutritifs

En dehors de l’hygiène de vie, vous pouvez opter pour des compléments nutritifs naturels afin de bénéficier d’une meilleure santé. Issue des plantes ou des algues riches en micronutriments, elle permet de reminéraliser l’organisme à travers la résistance d’une part.  D’autre part par l’élasticité et la participation à la régénération des tissus. Parmi ses plantes ou algues, nous pouvons énumérer :

  • La Prêle nommée par usage habituel de queue-de-cheval ou queue de chat, elle est une plante dépourvue de fleurs et graine ;
  • Ortie est une plante à feuillage denté, couvert de poils fins et utilisé comme supplément. Cette plante est riche en vitamines, en acide folique, en minéraux et aussi en oligo-élément comme le cuivre et le zinc ;
  • Spiruline est une algue de couleur bleu-verdâtre de nature riche en protéine, acide aminé, en fer et en vitamines. 

Bienfaits du sevrage

Le sevrage est une étape éprouvante pour s’éloigner de l’alcool, mais possède de nombreux avantages. D’une part, l’arrêt de la prise d’alcool permet de réduire ou d’éliminer les conséquences liées à l’ivresse. Les accidents, les actes violents et regrettables. De même, elle supprime la dépendance à l’alcool et vous apporte estime de soi et confiance dans vos actes. De plus, vous conservez progressivement votre capacité cognitive et de concentration lors du sevrage.

D’autre part, le sevrage permet aussi d’économiser les fonds destinés à boire de l’alcool afin d’investir dans d’autres activités lucratives. Ensuite, vous recouvrez la capacité à assumer vos responsabilités. De plus, vous recouvrez la pleine forme afin d’effectuer de façon efficace ses activités et d’améliorer votre humeur quotidienne. Vous obtenez aussi la capacité de retrouver votre état physique par la perte du poids et diminue la masse abdominale. Enfin, vous augmentez votre espérance de vie par la régénération des cellules en particulier les cellules du foie. 

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Deux choses ne s'apprécient bien que quand on ne les a plus la santé et la jeunesse.
Articles récents
Catégories

S'inscrire à la Newsletters