Quel remède de grand-mère faut-il choisir pour combattre les démangeaisons intimes ?

Remède de grand-mère contre les démangeaisons intimes : que retenir ?

Ressentez-vous des démangeaisons à l’intérieur ou à l’extérieur de vos organes génitaux ? Il est probable que vous soyez atteint d’un cas de mycose vaginale. Cette infection de la muqueuse vaginale causée par le champignon microscopique Candida albicans affecte généralement 75 % des femmes dans leur vie. Face aux impacts sur la vulve et la santé physique, il convient de réunir le plus tôt possible les moyens nécessaires afin de le traiter ou prévenir. Il existe à cet effet des astuces naturelles destinées à faire face à ce mal. Voici notre sélection des meilleurs remèdes de grand-mère pour soigner les démangeaisons de parties intimes.

Privilégier les traitements aux huiles essentielles

Les traitements aux huiles essentielles constituent les premiers recours pour contrer les démangeaisons liées aux mycoses. Très diversifiée, cette catégorie de traitements saura répondre efficacement à divers niveaux à votre mal.

Le traitement à l’huile de coco

L’huile de coco est un remède de grand-mère susceptible de soulager vos irritations grâce à ses propriétés hydratantes et apaisantes. Elle intervient efficacement dans les luttes antifongiques et antibactériennes. De quoi vaincre votre mycose vaginale tout en vous permettant de vous prévenir d’autres infections vulvaires.

Il est cependant conseillé de faire usage d’huile de coco naturelle. Vous la reconnaîtrez par sa caractéristique inodore. Lorsqu’elle n’est pas naturelle, l’huile de coco pourrait provoquer l’effet inverse. Une cuillère à soupe d’huile de coco naturelle appliquée une à deux fois par jour est suffisante pour soulager vos démangeaisons.

Le traitement à l’huile essentielle de thym à linalol

Ayant des propriétés épuratrices, antioxydantes et antifongiques, l’huile essentielle de thym à linalol est excellente pour atténuer les démangeaisons intimes.  Il est toutefois essentiel de la mélanger avec une huile végétale afin de la diluer.

Dans le traitement d’une mycose vaginale, il est possible de l’appliquer de deux manières différentes.  La première est d’ajouter à un peu d’huile végétale une goutte d’huile essentielle de thym à linalol. Vous n’aurez qu’à utiliser 3 fois par jour le mélange obtenu pour vous masser le bas ventre.

Une seconde manière est d’ajouter quelques gouttes de l’huile essentielle de thym à linalol à un tampon hygiénique à l’Aloe vera. Le tampon doit être inséré dans le vagin et y rester durant toute la nuit.

Le traitement à l’huile essentielle de lavande

L’huile de lavande peut également être employée dans la lutte contre les démangeaisons vaginales. Antiseptique naturel aux propriétés antibactériennes, elle soulage efficacement les irritations. Elle peut également être utilisée comme moyen de prévention de la mycose vaginale. Il est recommandé de l’appliquer sur les parties intimes mélangées avec de l’huile d’amande douce 3 à 5 fois par jour. Une goutte est suffisante par application.  Il est également possible de l’appliquer à l’entrée du vagin.

Le traitement à l’huile essentielle d’arbre à thé (ou Tea tree)

Excellent antifongique aux propriétés apaisantes, l’huile essentielle d’arbre à thé ou tea tree est idéale pour soulager les démangeaisons intimes. Notez quand même qu’elle peut avoir des effets très irritants sur la peau et les parties intimes lorsqu’elle est fortement concentrée. Il est donc conseillé de l’utiliser avec de l’huile de coco. Ce mélange est d’ailleurs reconnu comme remède naturel pour éliminer les mycoses vaginales. Trois applications par jour à raison de 3 à 5 gouttes diluées par application sont conseillées.

L’huile essentielle de thym à linalol est excellente pour atténuer les démangeaisons intimes

Utiliser les remèdes à base de plantes

Les remèdes à base de plantes sont également très efficaces face au prurit intime.

Le calendula

Le calendula encore appelé souci est également compté parmi les remèdes de grand-mère pour lutter contre les mycoses. C’est une plante aux vertus anti-inflammatoires et anti fongiques idéales pour contrer les mycoses vulvaires et vaginales. Egalement connu pour ses propriétés apaisantes et cicatrisantes, il est efficace pour soulager les troubles gastriques, les affections hépatiques et les douleurs de cycles menstruels.

Il peut être utilisé dans les massages en tant qu’huile mais également en infusion. Vous pouvez également le retrouver sous forme de crème adoucissante à appliquer sur les parties atteintes de démangeaison.

L’extrait de canneberge

A la base, la canneberge est dotée de vertus antibactériennes et antifongiques remarquables. Très riche en arbutines, cette particularité lui permet de lutter efficacement contre le Candida albicans afin d’éradiquer les démangeaisons intimes. Son jus est d’ailleurs très recommandé pour ce type de traitement.

L’extrait de feuilles d’oliviers

L’extrait de feuilles d’oliviers est riche en substances permettant de contrer les symptômes dus aux mycoses. Il agit directement sur le champignon à la base de la mycose ce qui permet de la vaincre efficacement. Outre cela, c’est un excellent renfort pour le système immunitaire du corps.

L’extrait de pépins de pamplemousse

Les pépins d’agrumes sont reconnus pour les différentes vertus qu’ils renferment. Pour soulager les démangeaisons, les pépins de pamplemousses sont les meilleurs. En effet, leur extrait aux propriétés antifongiques et antibactériennes est idéal pour soigner la mycose vaginale.

Pour son application, il est nécessaire de l’associer avec une huile végétale. 3 à 5 gouttes d’extrait de pépins sont requises. Vous n’aurez qu’à imbiber le tout sur un tampon hygiénique puis à l’insérer dans le vagin durant 1 à 3 heures. L’opération est à renouveler chaque jour pendant une semaine.

Faire recours aux remèdes probiotiques

Les remèdes probiotiques sont essentiels pour renforcer l’immunité de votre organisme et pour prévenir les infections en toute sorte. Dans le cas d’une lutte contre les démangeaisons, voici les plus utiles.

L’ail

De part ses atouts minceurs et anti bactériens, l’ail permet de lutter contre les champignons nuisibles qui affectent la muqueuse vaginale. Pour l’utiliser dans le traitement des démangeaisons liées à la mycose vaginale, il faut la faire infuser. Pour cela,  découpez 1 à 2 gousses d’ail en morceaux et laissez-les macérer dans un verre d’eau durant une nuit. La solution sera de boire le lendemain.

Le yaourt sans lactose

Le yaourt sans lactose est un excellent probiotique. Il permet principalement de restaurer la flore vaginale. Pour ce faire, appliquez-en sur un tampon hygiénique qu’il vous faudra insérer dans le vagin. L’opération peut être réalisée 2 à 3 fois par jour. Il est également possible de l’appliquer sur les extrémités de vos parties intimes afin de calmer l’irritation.

À l’instar du yaourt, le vinaigre de cidre peut également aider dans le soulagement des démangeaisons. Le mode d’emploi est le même que celui du yaourt.

Le bicarbonate de soude

Le bicarbonate de soude, par ses propriétés apaisantes, permet de soulager les démangeaisons intimes. Il vous faudra l’utiliser pour effectuer un rinçage après la toilette des parties intimes. Une à deux cuillères à soupe diluées dans un litre d’eau tiède est nécessaire.

Le bicarbonate de soude, par ses propriétés apaisantes, permet de soulager les démangeaisons intimes

Adopter un régime alimentaire anti démangeaison

Le régime alimentaire est important pour la santé physique et donc pour prévenir des infections et démangeaisons intimes. Certains aliments peuvent notamment permettre de lutter efficacement contre le mal. D’autres au contraire favorisent, de par leur apport de cellules infectieuses, l’installation de la mycose vaginale. 

Afin de prévenir la mycose vaginale et les démangeaisons s’y affluant, l’alimentation devra essentiellement privilégier :

  • Les céréales complètes ;
  • Les fruits et légumes ;
  • Le kéfir ;
  • Les poissons ;
  • Les protéines légères.

Il faudra en revanche proscrire la consommation de viandes rouges, de produits laitiers (fromages, lait de vache) et de sucres raffinés. Ces derniers favorisent l’installation des bactéries et champignons.

Veiller à une bonne hygiène corporelle

Le meilleur moyen de prévention contre les démangeaisons intimes reste et demeure la bonne hygiène corporelle.  Afin de minimiser les risques de développer une mycose vaginale, il est impératif de :

  • diminuer la fréquence des toilettes intimes  (le contraire provoque un déséquilibre la flore vaginale) ;
  • toujours vous essuyer d’avant en arrière (du sexe vers l’anus)
  • vous changer régulièrement en période de règles.

Veillez également à éviter les sous-vêtements qui favorisent le frottement. Il est conseillé d’opter pour les vêtements en coton et un meilleur choix de votre solution lavande.

En conclusion, ces remèdes de grand-mère vous seront utiles pour prévenir ou atténuer vos démangeaisons intimes. Il ne vous reste plus qu’à les appliquer pour profiter de leurs bienfaits. On vous rappelle toutefois que certains remèdes nécessitent avant utilisation l’avis d’un médecin.

Articles similaires

4.5/5 - (2 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Deux choses ne s'apprécient bien que quand on ne les a plus la santé et la jeunesse.
Articles récents
Catégories

S'inscrire à la Newsletters