Comment venir à bout d’une acné hormonale ?

Acné hormonale : comment la reconnaître et y remédier ?

Tout comme l’acné juvénile, l’acné hormonale peut se manifester à tout âge chez l’adulte, en particulier chez les femmes. Elle est le plus souvent associée au stress et à une variation d’hormones (progestérone, œstrogène, testostérone).

Vous êtes un homme ou une femme adulte ? Vous avez remarqué des lésions ou des boutons sur votre peau. Comment savoir s’il s’agit d’une acné hormonale ? Nous vous éclairerons.

Quand parler d’acné hormonale ?

L’acné hormonale est un bouton qui apparaît fréquemment à l’âge adulte ayant pour origine un pore obstrué par la surproduction de sébum. Les hormones féminines telles que la progestérone et les œstrogènes peuvent être la cause de cette surproduction de sébum tout comme la testostérone chez l’homme et le cortisol. Bien que le stress accentue l’acné, les lésions cutanées sont de cause hormonale. Pour traiter ses lésions, certaines femmes ont recours à un traitement à base de cosmétique naturelle. Les lésions cutanées engendrées par la surproduction de sébum peuvent se manifester autrement selon la réaction de votre épiderme.

Chez l’homme adulte, il est plus difficile de parler d’acné hormonale. Cela parce que les acnés juvéniles chez l’adolescent masculin ont aussi pour cause la testostérone. Cependant chez la femme, cette affection cutanée a des poussées cycliques et souvent associées à :

  • la prise ou l’arrêt d’une pilule,
  • la grossesse,
  • l’accouchement,
  • l’interruption volontaire d’une grossesse,
  • la préménopause et la ménopause.

Quand parler d’acné hormonale ?

Quelles sont les parties du corps exposé aux symptômes de l’acné hormonale ?

Les boutons de l’acné siègent le plus souvent sur le visage. Plus principalement autour de la mâchoire et du menton. Les boutons apparaissent à cet endroit parce que l’excès d’hormones dans le corps stimule les glandes sébacées. Cette stimulation de glandes entraîne une surproduction de sébum ainsi que l’apparition des boutons au bas du visage. Il est important de savoir que les boutons reviennent de façon cyclique et aux mêmes endroits. Les pores de la peau autrefois dilatés par les précédents sont plus exposés à l’infection.

Pouvant apparaître sur toute la peau du visage, l’acné hormonale peut également se retrouver sur les joues. Elle peut être aussi présente dans le dos. Ce sont en général les papules et nodules de l’acné qui se manifestent à cause d’une inflammation déclenchée par le développement de la bactérie Propionibacterium acnes au niveau du dos. Les hommes sont les plus touchés par cette bactérie.

Quels traitements utilisés contre l’acné hormonale ?

Un traitement contre l’acné prend en compte : votre âge, l’aspect des lésions cutanées, les médicaments que vous prenez déjà et la sévérité de votre acné. En fonction de ces paramètres, le professionnel de la santé ou le dermatologue pourra vous prescrire un traitement plus adapté.

Certains antibiotiques peuvent être efficaces pour faire disparaître les lésions cutanées causées par l’acné hormonale. Bien que celle-ci ne soit pas d’origine infectieuse, elle peut être de nature inflammatoire et provoquer des boutons rouges. Si votre acné hormonale est sévère, vous pouvez vous retrouver sur un traitement à base d’isotrétinoïne, sous la supervision du dermatologue. Toutefois, ce traitement nécessite un bilan préalable, une surveillance biologique et une contraception stricte.

Aussi, la pilule est un contraceptif hormonal qui peut être prescrit contre l’acné hormonale. Elle régule les hormones responsables de l’apparition des boutons. Toutefois, faites très attention, la pilule peut déclencher l’acné si elle n’est pas adaptée à votre cas. L’idéal est d’en parler préalablement avec un gynécologue.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Deux choses ne s'apprécient bien que quand on ne les a plus la santé et la jeunesse.
Articles récents
Catégories

S'inscrire à la Newsletters