Quels remèdes de grand mère contre l’hypersalivation ?

Hypersalivation remède de grand mère ; tout savoir

Au milieu des désagréments de la grossesse, certaines futures mamans remarquent des changements inattendus, comme la salivation. Cette dernière survient généralement au cours du premier trimestre de la grossesse et peut durer jusqu’à l’accouchement. Cette morbidité est gênante au quotidien et oblige la future maman à s’essuyer fréquemment la bouche. Il peut également provoquer des vomissements en avalant de la salive. Mais voici quelques solutions « naturelles » issues des remèdes de grand-mère qui peuvent soulager votre inconfort, souvent plus efficaces que les traitements médicaux traditionnels.

hypersalivation : qu’est-ce que c’est ?

La bave excessive, également appelée bave ou ptyalisme, commence généralement au premier trimestre de votre grossesse et, pour les moins fortunées, peut se poursuivre jusqu’à votre accouchement. C’est l’un des symptômes de grossesse parfaitement normaux, mais malheureusement des symptômes de grossesse très désagréables. Encore relativement méconnu, mais comme tout symptôme lié à la grossesse, c’est un phénomène lié aux changements hormonaux.

L’hypersalivation est souvent observée en début de grossesse, et les nausées et les vomissements sont également associés aux taux d’hormone HCG au cours des trois à quatre premiers mois. Mais cet excès de salivation persiste parfois jusqu’à la fin de la grossesse chez certaines femmes.

 Aussi bizarre ou désagréable que l’hypersalivation puisse paraître, il y a une raison à ces symptômes bizarres : les experts pensent que les hormones de grossesse modifient la façon dont les glandes salivaires protègent la bouche et les dents. Votre gorge est protégée des effets corrosifs de l’acide gastrique, qui peuvent se produire même si vous ne vous sentez pas malade.

Les nerfs qui contrôlent la production de salive sont plus stimulés que d’habitude. Quelle que soit la cause, la bonne nouvelle est que l’hypersalivation n’est pas grave, mais il n’existe aucun traitement connu autre que l’usage des remèdes naturels.  

Les remèdes naturelles contre l’hypersalivation

Bain de bouche

Pour faire un bain de bouche, essayez deux antiseptiques et des astringents. D’abord un mélange de teinture de calendula et de plantain : diluez 20 gouttes de teinture (10 gouttes chacune) dans 1/2 tasse d’eau et rincez-vous la bouche pendant au moins 5 minutes.

Enfin adoptez l’hydrolat de laurier : le laurier est utilisé depuis l’Antiquité pour ses propriétés antiseptiques et purifiantes, mais il possède également des propriétés astringentes efficaces pour réduire la production excessive de salive. Diluer une cuillère à soupe dans un verre d’eau et utiliser en bain de bouche après le brossage des dents. Vous pouvez également l’appliquer proprement dans votre bouche à l’aide d’un flacon pulvérisateur.

Bistorta Polygonum Root Infusion

La racine de Polygonum bistorta est très riche en tanins, ce qui la rend très astringente, particulièrement efficace contre les inflammations buccales et les troubles digestifs. Infusé avec 20 grammes de racine séchée par litre d’eau : 3 tasses par jour après les repas.

Acupuncture

Les nausées et la salivation (ou salivation) peuvent être soulagées avec la médecine traditionnelle chinoise, compte tenu de la perturbation du flux de la circulation physiologique causée par la grossesse. Les acupuncteurs vont travailler pour rétablir ce cycle perturbé. Quelques jours après la visite, l’amélioration a été rapide. Deux séances suffisent généralement pour mettre fin à aux troubles liés à la maladie.

Homéopathie

Selon vos symptômes, plusieurs remèdes sont disponibles :

  • Si vous avez des nausées et des sueurs importantes : Ipeca 5CH ;
  • Si vous transpirez abondamment sans nausées, utilisez à la place : Jaborandi 5CH ;
  • Si vous ressentez des nausées et des oppressions respiratoires : Labalia 5CH.

La posologie pour ces 3 soins se décline comme suit : 3 gélules 3 fois par jour jusqu’à amélioration des symptômes, puis augmenter à 3 gélules matin et soir.

Autres solutions pour réduire la salivation

D’autres habitudes et remèdes naturels peuvent soulager la salivation excessive : limitez les féculents et les produits laitiers tout en maintenant une alimentation équilibrée ; préférez des repas légers et quelques petites collations chaque jour ; la gomme et les bonbons sans sucre peuvent aider à limiter la production de salive ; le brossage un produit à la menthe poivrée peut rafraîchir votre haleine et aider à mieux supporter l’excès de salive.

Eviter les produits laitiers : avantages

Une consommation élevée de lait ou de produits laitiers peut augmenter les taux plasmatiques d’homocystéine dans le sang. Cela a pour effet de favoriser la présence et l’augmentation du mauvais cholestérol dans l’organisme. Comme mentionné ci-dessus, le lait contient également des acides gras trans.

On pense qu’ils sont à l’origine des maladies dégénératives. La consommation de produits laitiers d’origine animale peut entraîner des maladies auto-immunes telles que : la maladie de Crohn; la salivation.

Un régime équilibré

Une bonne alimentation joue un rôle essentiel contre l’hypersalivation. Il réduit le risque chroniques, augmentant aussi l’espérance de vie. En effet, l’alimentation fournit l’énergie nécessaire au bon fonctionnement de nos cellules et permet à notre corps de se développer en harmonie.

Les bienfaits des repas légers 

Plus vous mangez des aliments fades, moins votre corps emmagasine de graisse. Les lampes de cuisson vous permettent de calculer le poids de vos plats. Le corps a besoin de nutriments pour rester en bonne santé.

Les bienfaits des repas légers 

Peut-on prévenir l’hypersalivation pendant la grossesse ?

Hélas, il n’y a pas de pilule magique ou d’habitude prénatale connue pour prévenir la bave excessive pendant la grossesse. Si cela vous arrive, essayez de ne pas être trop contrarié ou dégoûté. Gardez le sens de l’humour, sachant que cela aussi passera.

Salivation pendant la grossesse : quelles sont les complications ?

Outre le côté fondamentalement désagréable, l’hypersalivation peut aussi augmenter la fréquence des nausées et des vomissements… Elle peut aussi entraîner des irritations cutanées autour de la bouche, ou, plus gênant, une déshydratation plus ou moins sévère.

Conseils pour limiter les complications

Si vous salivez beaucoup, ayez toujours de quoi cracher sous la main (une bouteille d’eau vide fera l’affaire). Pour réduire la production de salive, un brossage fréquent est recommandé. Vous pouvez également essayer de réduire votre apport en féculents (ex : riz, pâtes) car ils sont très féculents. Autre astuce : mâchez de la gomme, ou mangez des bonbons sans sucre. Cela changera suffisamment le goût de votre salive pour que vous l’ayez sans vomir ! Enfin, essayez aussi de rester calme : n’hésitez pas à pratiquer des activités relaxantes pour évacuer le stress !

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Deux choses ne s'apprécient bien que quand on ne les a plus la santé et la jeunesse.
Articles récents
Catégories

S'inscrire à la Newsletters