Quels sont les meilleurs remèdes de Grand-mère contre l’anus qui gratte ?

Anus qui gratte: les meilleurs remèdes de grand-mère

Ressentez-vous souvent l’envie de gratter l’anus? Avez-vous des sensations désagréables causées par un besoin dégoûtant de gratter l’anus ? Pas de panique ! Il existe de meilleures astuces naturelles pour vous soulager votre prurit anal. Nous vous proposons les remèdes de Grand-mère à propos. 

Anus qui gratte : que comprendre

Si vous avez l’anus qui gratte, sachez que c’est un inconfort fait suite à une irritation cutanée juste à l’intérieur de l’anus. En effet, plusieurs personnes souffrent de cette démangeaison anale parce que l’anus est une zone qui favorise le prurit en ce sens où il est l’organe qui s’occupe de l’absorption de l’eau et des corps décomposés sous forme de matières fécales et stockées ensuite, dans l’ampoule rectale pour la défécation.

Anus qui gratte : le diagnostic du mal

Pour rechercher avec efficacité les causes de l’anus qui gratte, il convient de préciser un certain nombre de facteurs liés à :

  • L’ancienneté du prurit
  • La notion de voyages en pays parasitaire ;
  • La présence d’enfants en bas âge à la maison ;
  • Les habitudes d’hygiènes vestimentaires ;
  • L’horaire, la rythmicité, les circonstances d’apparition ;
  • Les troubles intestinaux ;
  • L’application de topiques ;
  • La situation de stress ;
  • La prise de certains aliments ;
  • L’existence d’une humidité anormale de l’anus ;
  • Les habitudes d’hygiène et vestimentaires ;
  • La profession (station assise prolongée, travaux de force avec sudation importante) ;
  • Le terrain allergique personnel et/ou familial ;
  • Les prises médicamenteuses systémiques.

Anus qui gratte : les coefficients de nuisance

L’anus est la partie du corps qui est sous l’obéissance des muscles lisses avec une innervation sensitive très avancée. Il est exposé à des facteurs de risque qui favorisent des irritations dans son environnement immédiat : les plis cutanés de voisinage, les soins de toilette par défaut ou excès, les défécations. À cela s’ajoutent des problèmes comme : les pertes vaginales, l’incontinence urinaire. 

Par ailleurs, l’anus qui gratte se caractérise par des rhagades superficielles et des excoriations qu’on trouve dans la zone anale et qui crée des brûlures et des saignements. Les prurits chroniques sont blanchâtres ; on y rencontre aussi des souillures fécales dans les sous-vêtements, preuve de la maladie d’anus qui gratte remède de grand-mère. 

Anus qui gratte : comment prévenir ce mal ?

Anus qui gratte : comment prévenir ce mal ?

Le traitement de l’anus qui gratte dépend de l’irritation. D’une part, il est seulement question d’adopter une meilleure hygiène en prenant de nettoyer le canal anal après toute défécation à l’aide de l’eau et d’un savon très doux. Comme signalé un peu plus haut, tout savon parfumé est déconseillé de même que des papiers parfumés. D’autre part, il faut éviter l’apparition des infections en taillant soigneusement ses ongles, en lavant rigoureusement ses aussi.

Dans le cas où le médecin suspecte des vers intestinaux, il sera obligé de faire des examens afin de vérifier leur présence à la sortie du rectum. Tenez-vous bien, c’est le soir que les vers sont visibles. Ainsi ce traitement va consister à vous débarrasser des vers par voie orale. Voici pour finir quelques principes d’hygiène simples à respecter :

  • Faire deux fois par jour sa toilette anale ;
  • Réaliser une activité sportive régulière ;
  • Adopter et privilégier le port de sous-vêtements en coton ;
  • Toujours privilégier le papier toilette de qualité ;
  • Utiliser des lingettes pour hygiène intime vendues en pharmacie
  • Privilégier un bon climat psychologique ;
  • Nécessité de rendre disponibles les informations physiopathologiques afin que le traitement soit optimal ;
  • Supprimer tous les traitements engagés et tous les autres produits de toilette non recommandés ;
  • Respecter les règles hygiéno-diététiques pour diminuer les risques secondaires.

Anus qui gratte : les remèdes naturels de grand-mère 

Une hygiène irréprochable

Le premier principe d’un anus en bonne santé, c’est l’hygiène : Vous devez vous garantir trois toilettes quotidiennes, en rinçant et en séchant sans frotter. C’est naturel et conseillé par le médecin pour prévenir le grattage de l’anus ou encore les démangeaisons intimes

Eviter au maximum les produits chimiques

Déjà la mère doit apprendre à l’enfant depuis son bas âge à éviter les produits chimiques, les parfums et les formules décapantes. C’est l’une des origines du grattage de l’anus. Les savons neutres sans colorant ont beaucoup de bienfaits pour votre rectum.

L’avantage du papier doux

Pour éviter cette maladie, l’utilisation d’un papier de toilette doux est l’un des meilleurs conseils de grand-mère à prendre en compte. Vous savez, la zone anale est très fragile et n’admet que de la douceur ! Évitez même les flottements de peur des inflammations cutanées.

L'avantage du papier doux

L’avantage des sous-vêtement en coton

Pour laisser respirer l’orifice anal les sous-vêtements en coton sont les plus conseillés par grand-mère. En cas d’apparition des symptômes des démangeaisons anales, abandonnez tout simplement le polyester et privilégiez du coton, naturel et doux, pour la santé. 

Éviter le grattage

Pour soulager les lésions, il ne faut jamais céder à l’envie de gratter les démangeaisons anales. Faites votre examen pour commencer au plus vite le traitement de la mycose ou commencer par passer de l’huile sur la partie de l’irritation et surtout évitez de garder vos mains dans vos sous-vêtements. 

L’avantage de la crème douce et naturelle

C’est avec une crème naturelle et très douce que vous pouvez calmer les démangeaisons anales. Grand-mère vous conseille de privilégier des formules au calendula ou à l’hamamélis, à appliquer en mettant vos gants ou en vous lavant soigneusement les mains.

Alimentation, facteur déterminant

Certains aliments aggravent les pruritus. Il s’agit en effet: des aliments épicés, de l’alcool ou du café. Il faut les supprimer de votre alimentation au maximum pour privilégier les légumes et les fruits. Faut-il ajouter que l’excès de toutes choses est nuisible. Donc Sans excès non plus, le but étant de ne pas corser le problème avec des diarrhées ou une constipation.

La bonne hydratation

Lorsque la démangeaison anale est causée par un organe déséquilibré, il faut surtout privilégier une bonne hydratation au même titre qu’une bonne alimentation. Attention! Lorsque grand-mère conseille de boire suffisamment d’eau, ce n’est que de l’eau uniquement. Évitez le thé, le café, le soda sucré, les boissons énergisantes ou les eaux aromatisées.

Une consultation médicale

Lorsque le prurit persiste! Pas de panique! Allez directement consulter votre médecin. Même chose pour les hémorroïdes, mycose, diabète… Dans tous les cas, il ne revient qu’au médecin de proposer un traitement à base de crème.

Chez l’enfant le prurit anal peut être dû à des maladies parasitaires ou à des candidoses intestinales, qui nécessitent une consultation avec un médecin et un traitement vermifuge ou antifongique selon le cas », recommandent les experts. En application topique, on peut envisager deux remèdes :

  • Gel d’aloe vera : Soulage les démangeaisons ou les brûlures. On le soulignera également dans le cas des hémorroïdes.
  • Huile de millepertuis : Elle agit localement comme anti-inflammatoire. Il est macéré solairement avec des fleurs de millepertuis dans de l’huile de tournesol ou d’olive.
  • Huile de Calophylle (Calophyllum inophyllum).

Articles similaires

3.7/5 - (3 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Deux choses ne s'apprécient bien que quand on ne les a plus la santé et la jeunesse.
Articles récents
Catégories

S'inscrire à la Newsletters