Quels remèdes de grand-mère utiliser pour soulager le malaise vagal ?

Malaise vagal : remède de grand mère à privilégier

Que l’on soit âgé ou jeune, un malaise vagal également appelé syncope peut survenir à tout moment. Se traduisant par une perte temporaire de connaissance, ses conséquences sur le corps et sur la santé peuvent être énormes. Face à ces risques, il convient de trouver des moyens efficaces pour y remédier  en temps idéal. Il existe à cet effet des méthodes de traitement destinées à aider à faire face à ce mal du siècle. voici notre sélection des meilleurs remèdes de grand-mère contre le malaise vagal.

Le malaise de vagal : définition, causes et manifestations

Un malaise de vagal est une perte de connaissance ou un évanouissement brusque résultant de la chute brutale du rythme cardiaque ou de la pression artérielle. Cette chute, due au fonctionnement du nerf vague, est le facteur à l’origine de la perte de connaissance qui s’ensuit. En effet, lorsque l’individu est confronté à un fort stress ou une peur extrême, son rythme cardiaque accélère. Le nerf vague dans sa fonction de régulation des battements va initier un freinage brusque de l’accélération cardiaque en cours.

En l’espace de quelques secondes, le débit sanguin nécessaire pour irriguer convenablement le cerveau devient insuffisant. Ce déséquilibre conduit donc inévitablement à la perte de connaissance. Vertiges, sueurs, bouffées de chaleur, pâleur, faiblesse, troubles de la vision et/ou de l’audition sont les premiers signes annonciateurs.

Outre le stress et la peur, d’autres facteurs peuvent également déclencher la syncope. Elle peut donc également être liée à :

  • Douleur violente ;
  • Manque d’oxygène :
  • Hypoglycémie (pouvant causer une dysfonction au niveau du nerf vague) ;
  • Déshydratation ;
  • Effort physique trop intense ou forte émotion.

Par ailleurs, d’autres  facteurs ou prédispositions peuvent accentuer l’ampleur et la fréquence de la syncope.  Il s’agit entre autres de l’hypertension, des antécédents de maladie coronarienne ou d’une insuffisance cardiaque.

Le malaise de vagal : les astuces naturelles pour y remédier

Bien qu’elle soit brève et qualifiée généralement de bénigne, il est important de faire traiter à temps la syncope. Quelques astuces naturelles et dispositions simples permettent notamment d’y parvenir. 

Pratiquer une activité sportive régulière

Le sport constitue une première option de prévention qu’il convient de prendre en compte. Dans le cas des syncopes, le sport permet de réduire considérablement la fréquence des épisodes d’évanouissement. Deux ou trois petites séances par semaine vous permettront donc de garder la forme et de prévenir le malaise vagal. Il s’agit essentiellement d’exercices d’étirement des jambes et des bras,  de relaxation et de renforcement des muscles du corps.

Adopter un régime alimentaire adéquat

Une alimentation anti syncope

Une alimentation anti syncope doit fournir au cœur les nutriments bénéfiques et aider dans la régulation de la pression artérielle et de la glycémie. Ainsi, vous pouvez intégrer dans votre alimentation des:

  • Fibres, céréales complètes et légumineuses (pourvoyeurs de vitamines et de tryptophane) ;
  • Sources de magnésium (bananes, chocolat noir) ;
  • Protéines maigres (œufs, poissons gras, viandes de volaille) ;
  • Fruits et légumes (orange, fraises, carottes, pamplemousse, citron…).

L’utilisation de compléments alimentaires est également envisageable. La consommation de certains aliments  est  cependant à éviter à cause de leurs éventuels effets sur le système cardiaque. Il s’agit des produits  frits, viandes grasses  beurre, fromage, crème, produits laitiers entiers etc.

Outre l’alimentation, le tabac et la consommation de boissons alcoolisées ou trop sucrées sont à proscrire. Ils agissent négativement sur la pression artérielle et constituent des facteurs de forte stimulation pour l’organisme.

S’hydrater suffisamment

Une bonne circulation sanguine nécessite un apport suffisant de l’eau. En effet, l’eau assure le transport de l’oxygène et des nutriments aux différents organes. Il intervient dans les réactions métaboliques comme la glycolyse et aide dans l’élimination des déchets produits. Un minimum de 1 à 1 litre et demi d’eau par jour est essentiel dans le maintien de ses fonctions vitales pour le corps. Prenez donc le soin de vous hydrater régulièrement et suffisamment chaque jour.

Faire recours aux huiles essentielles  et aux plantes

Certaines huiles essentielles, issues des plantes, peuvent également aider à soulager les symptômes liés à la syncope.

L’huile de menthe poivrée

L’huile essentielle de menthe poivrée est un puissant remède de grand-mère qui permet de prévenir le malaise vagal. Dotée de propriétés tonifiantes, elle permet de faire remonter la tension devenue trop basse. Pour l’utilisation, deux gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée dans un mouchoir suffisent. Il faudra le faire respirer à la personne en proie au malaise.

Les huiles essentielles anti stress

Une huile essentielle de petit grain bigarade, de lavande vraie ou de camomille est essentiellement reconnue pour assurer ses fonctions thérapeutiques. Il s’agit principalement d’huiles essentielles dotées de vertus apaisantes, rassurantes qui permettent de réguler votre stress.

Outre les huiles essentielles, des traitements  aux infusions de plantes sont également possibles.  Les plus connues en matière de gestion de stress sont le ginseng, la mélisse et la passiflore.

Utiliser le sel de pâmoison

Utiliser le sel de pâmoison

Le sel de pâmoison a pour fonction première de réveiller rapidement les personnes ayant perdu connaissance. Il s’agit d’un composé de carbonate d’ammonium sous forme cristalline très efficace pour lutter contre les évanouissements. Pour l’utiliser, il suffit de faire inhaler le sel à la personne concernée.  Outre cette fonction, le sel de pâmoison présente l’avantage d’intervenir dans plusieurs autres maladies. 

Appliquer les premiers gestes adéquats

Après un malaise vagal, il est essentiel de faciliter le retour sanguin. Le geste idéal est de s’allonger et de surélever les pieds. Cette position permet de faire remonter le sang vers le cerveau.  Vous pouvez dans la mesure du possible desserrer votre ceinture afin de faciliter le processus ou vous déboutonner. Dans le cas où vous ne pouvez que vous tenir assis, penchez-vous vers l’avant la tête entre les jambes.

Se reposer suffisamment

Prendre un temps idéal pour bien se reposer permet de prévenir la syncope. Le repos, facteur de base de toute guérison, permet d’apaiser l’organisme. En effet, un bon temps de sommeil permet à l’organisme de se régénérer et de se récupérer idéalement des différents efforts fournis. De mauvaises habitudes de sommeil peuvent constituer des sources d’accumulation progressive de fatigue qui pourraient se montrer déplaisantes à tout moment. Le temps de sommeil idéal recommandé est de 8 heures par nuit. En dehors de la nuit, quelques petites siestes en journée sont toujours bénéfiques pour la santé.

En conclusion, la connaissance de ces remèdes de grand-mère symbolise un véritable atout dans le traitement des troubles liés au malaise vagal.  Il convient toutefois de consulter l’avis d’un médecin si les symptômes persistent après l’application de ces moyens naturels.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Deux choses ne s'apprécient bien que quand on ne les a plus la santé et la jeunesse.
Articles récents
Catégories

S'inscrire à la Newsletters